L’ile de Anafi

Bienvenue sur l’île grecque d’Anafi

Bienvenue sur l'île grecque d'Anafi

Bienvenue sur l’île grecque d’Anafi

Sur le plan touristique, l’ile d’Anafi se développe progressivement. Elle est actuellement en mesure d’offrir tous les prestations nécessaires à ses visiteurs, qui ne se présentent pas à Anafi en tant que touristes ordinaires, mais qui possèdent généralement toutes les caractéristiques des explorateurs du passé,  explorateurs d’un paysage vierge et hors du monde, expérience à chaque fois renouvelée que ce soit par voie de terre ou par voie de mer.

Il y a des excursions d’une journée depuis Anafi vers la belle île de Santorin. Anafi est une très petite île paisible et tranquille des  Cyclades, avec une population de 330 habitants et d’une superficie de 38,4 km2, avec un périmètre côtier de 32,4 kilomètres et d’une altitude maximale de 579 mètres (mont Vigla). La distance entre l’île d’Anafi et le port du Pirée est de 155 milles marins.

Vous arriverez au port d’Agios Nikolaos et vous dirigerez comme la plupart des gens vers la capitale appelée Chora, cette dernière est également le seul village d’Anafi. Les visiteurs d’Anafi tomberont littéralement  amoureux de son paysage unique, de son architecture traditionnelle Cycladique et de la merveilleuse hospitalité des sympathiques habitants de l’île.

Pour vos transactions: Il n’y a pas de banque sur Anafi. Toutes les transactions nécessaires peuvent être effectuées via un guichet automatique.

Médical: Sur l’île, il n’y a pas de pharmacie. Les médicaments sont distribués par le petit centre de santé avec un livret de santé (vivliario igeias).

Aux confins des Cyclades, pétrie par le soleil de l’Egée et les brises marines, à la fois singulière et sans apprêt, Anafi reste une île que les turbulences du développement contemporain ont jusqu’à présent épargnée.

Succombant au charme d’un paysage exceptionnel et à l’hospitalité que lui prodigueront généreusement les gens des îles, le visiteur en tombera définitivement amoureux.

Petit à petit, à son rythme à elle, l’île prend place dans le «carrousel» touristique. Elle est aujourd’hui à même de satisfaire les attentes du visiteur qui ne vient pas là comme le touriste lambda mais plutôt comme un voyageur à l’ancienne: A la découverte d’un espace vierge à l’écart du restant du monde qu’il parcourt en l’observant sans cesse, d’abord depuis le large, puis une fois débarqué.

Bienvenue sur l'île grecque d'Anafi

Bienvenue sur l’île grecque d’Anafi

Tout en étant l’île la plus proche de Santorin (Théra), Anafi est également celle qui se situe le plus au sud-est des Cyclades. Elle dépend, donc, administrativement de la préfecture des Cyclades et plus précisément de la commune de Théra. Elle a une superficie de 38,4 Km2, sa longueur maximum est de 32,4 Km et son sommet culmine à 574 mètres, au mont Vigla. Enfin, elle est distante du Pirée de 280 Kms.

Le petit port de Aï Nicolas accueille les passagers et c’est de lui que part la route pour Khora.

Les infrastructures de l’île étant limitées et le réseau routier peu développé  une seule liaison routière relie régulièrement le port de Aghios Nikolaos avec Hora.

Un aller retour pratiquement toutes les deux heures. Ceci étant la municipalité met des liaisons en plus des régulières pour assurer le transfert des voyageurs lors des arrivées et départs des ferries.

Activités sur l’île d’Anafi

Les sentiers d’intérêt historique et culturel sur Anafi

Anafi est une destination idéale pour les voyageurs explorateurs, qui devront relever le défi de découvrir des facettes inconnues de la campagne d’Anafi, grâce à un vaste réseau de sentiers sélectionnés. Ce réseau, d’une longueur totale de 18 kilomètres, couvre la majeure partie de l’île et constitue les sentiers d’intérêt historique et culturel, qui traversent des sites,  ou mènent à des destinations ayant une signification historique, culturelle ou environnementale particulière.

Les itinéraires sont les suivants:

Bienvenue sur l'île grecque d'Anafi

Bienvenue sur l’île grecque d’Anafi

Le monastère de Zoodochos Pigi (Kalamiotissa),  est la destination la plus importante et la fin de l’itinéraire. Le sentier dans le tronçon de Chora à Roukounas est interrompu à plusieurs reprises par la route principale et autre, mais il est généralement bien conservé. Le parcours est facile et traverse  Chora – Roukounas – Ayios Ioannis – Megas Potamos – Monastère de Zoodochos Pigi (Kalamiotissa).

Le sentier commence à l’extérieur de Chora, au carrefour de la route menant au monastère et de la route menant au port. Un panneau indique aux randonneurs la bonne direction. Le sentier est pratiquement parallèle à la côte et traverse la partie sud de l’île avec un accès direct aux plages de Mikros et Megalos Roukounas, Katalymatsa, Megas Potamos, Ayioi Anargyroi et Prassies. Plusieurs tronçons du sentier sont pavés.

La route peut également être empruntée dans l’autre sens: monastère de Zoodochos Pigi – Megas Potamos – Ayios Ioannis – Roukounas – Chora.

Durée du parcours: 2 heures 15 minutes – 2 heures 30 minutes.

Kastelli – Iera Odos [Monastère Agios Mamas – Zoodochos Pigi].

Le sentier commence au point indiqué en direction de Kastelli sur la route principale du monastère de Chora. Le sentier traversant le site archéologique est très bien conservé et le parcours est particulièrement intéressant.

En se dirigeant vers le nord, le sentier rejoint la chapelle d’Ayios Mamas, site d’un ancien temple où les randonneurs peuvent également voir les ruines d’anciennes tombes. Le chemin continue sans encombre pour atteindre Iera Odos – l’ancienne route reliant la ville au célèbre temple d’Apollon – avec des sections pavées par endroits. La route se poursuit ensuite vers le mont Chalepas. Près de l’isthme où se trouve le monastère, une vue incroyable sur la mer ouverte des deux côtés du sentier.

La route peut également être empruntée dans l’autre sens: monastère de Zoodochos Pigi – Ayios Mamas – Kastelli

Durée du parcours: 1 heure et 30 minutes.

Ayios Mamas – Ayios Dimitrios – Ayios Antonios.

Partant d’Ayios Mamas, la route se dirige vers le nord-ouest, sur un chemin de terre qui aboutit dans la région d’Ayios Dimitrios, dans un groupe de maisons traditionnelles. À partir de ce point, le sentier bien préservé se dirige vers le bas et traverse une zone offrant une vue sur la mer ouverte, rencontrant une série d’habitations et les ruines de bâtiments anciens.

L’arrivée à Kastraki, un lieu escarpé couronné par le minuscule monastère d’Agios Antonios, constitue une expérience unique pour tous les randonneurs. Le gardien d’Agios Antonios doit être informé à l’avance si les visiteurs souhaitent entrer dans l’église, à l’architecture inhabituelle et aux fresques byzantines du XIVe siècle.

Durée du parcours: 1 heure 15 minutes.

Une attention particulière est requise en cas de vents forts. Cependant, les randonneurs seront récompensés de leurs efforts par la vue qui s’offre à eux dans toutes les directions, à la fois pendant et après la montée (ancien monastère de Kalamiotissa). L’entrée à l’église Panagia est soumise à des arrangements préalables.

Durée du parcours: 1 heure 15 minutes – 1 heure 30 minutes.Monastère de Zoodochos Pigi – Kalamos (ancien monastère de Kalamiotissa).

L’itinéraire requière des aptitudes en alpinisme. Il commence au monastère en passant au-dessus de la baie de Chalara exposée au nord. Le sentier en monté est souvent assez raide, escarpé et présente des passages dangereux  qui sont toutefois protégés par des balustrades.

Chora – Stavros – Rachidi – Lakkous.

En partant du centre du village, le sentier mène au nord, au cœur de l’Anafi intérieur. Le sentier monte et est bien préservé jusqu’à la chapelle byzantine de Stavros, principal arrêt de la route.

Sur les 500 prochains mètres, l’itinéraire suit une route rurale menant à Rachidi, en passant à l’ouest par la montagne Vigla. Le paysage est caractérisé par une multitude de fermes. La route continue ensuite par un sentier en descente menant à la région rurale de Lakkous, autrefois pleine de vie.

La route peut également être empruntée dans l’autre sens: Lakkous – Rachidi – Stavros – Chora.

Durée du parcours: 1 heure 30 minutes – 1 heure 45 minutes

Les meilleures plages de l’île d’Anafi

Les plages de l’île d’Anafi en Grèce sont célèbres pour leur sable doré et leurs eaux cristallines, ainsi que pour leurs installations touristiques et sportives et pour la joie qu’elles offrent. La plupart des plages de l’île se trouvent sur la côte sud, très fréquentée pendant la haute saison estivale.

Les meilleures plages de l'île d'Anaf

Les meilleures plages de l’île d’Anaf

Les arrêts suivants, Katsouni, Flamourou et Mikros Roukounas, sont de petites criques isolées au sable fin et doré et aux eaux transparentes. Plage de Kleisidi: partant du port pour une excursion le long de la côte sud, Kleisidi, une petite oasis, avec  une magnifique plage de sable, un hébergement sous la forme de chambres à louer et des spécialités locales provenant de ses pittoresques tavernes de poissons. Le port principal d’Anafi se trouve à seulement vingt minutes à pied ”Ayios Nikolaos” La plage de Kleisidi sur Anafi est une plage nudiste, de même que les petites plages et criques de la région. De nombreux restaurants, hôtels et tavernes se trouvent à proximité de la plage.

Megalos Roukounas: Megalos Roukounas est la plage de sable la plus populaire de l’île et un lieu de rencontre privilégié pour les amoureux de la nature en été. Elle est assez longue (environ 400 mètres) et à la sortie une gorge qui forme une petite plaine avec des oliviers et des figuiers de Barbarie. Il y a une taverne et des chambres à louer dans les environs.

La prochaine petite plage est Katalymatsa, connue pour les vestiges de l’ancien port, que l’on peut voir dispersés dans toute la région.

Megas Potamos est une plage de galets, formée par la gorge du même nom qui forme une profonde vallée entre la colline de Kastelli et la chaîne montagneuse de Chalepa.

Agioi Anargyroi est une petite plage entourée de falaises abruptes et encadrée par la chapelle du même nom.

Les meilleures plages de l'île d'Anafi

Les meilleures plages de l’île d’Anafi

Le tour de l’île se termine par la petite baie des Prassies, ancien port du monastère et lieu de débarquement des pèlerins; la baie est entourée par le volume majestueux du mont Kalamos, joyaux de l’ile.

En poursuivant la visite côtière au nord-ouest, les visiteurs rencontreront la présence solitaire du minuscule monastère byzantin d’Agios Antonios, au-dessus d’une falaise très proche de la mer. Viennent ensuite les criques d’Agios Georgios, avec la chapelle éponyme, et de Symiakos, à l’extrémité nord de l’île. La navigation autour de la péninsule du mont Kalamos est une expérience unique pour les voyageurs car les falaises calcaires s’élèvent imposantes au-dessus du bateau, à une altitude de plus de 350-400 mètres. Ce site est un défi particulier pour les randonneurs et les alpinistes, car il s’agit d’un lieu unique pour les sports de montagne et de mer.

Plage de Prasa, plage de Vagia et plage de Kyparissi: La fin du circuit à l’ouest et au sud amène les voyageurs vers les plages de galets reculées de Kalaggathi (sans accès routier), Prassa, Vagia et Kyparissi. Vous pouvez accéder à ces plages par un petit chemin de terre uniquement à pied.  Il y a un petit bateau qui fait des excursions d’une journée sur Anafi, puis le bateau vous amène à ces plages.

Visites touristiques sur l’île d’Anafi

Activités sur l'île d'Anafi

Activités sur l’île d’Anafi

Chora: un village médiéval, abondamment peuplé et construit au-dessus du port, à une altitude de 260 mètres. Les piétons et les animaux sont libres de se promener dans le village traditionnel de Chora qui est interdit aux véhicules. Plusieurs tavernes, une rôtisserie, une boulangerie, une épicerie et un bar sont à la disposition de la population locale et de ses visiteurs. L’hébergement est assuré par plusieurs chambres à louer. Avec 270 habitants aujourd’hui, Chora se distingue des capitales des autres îles des Cyclades par ses nombreuses maisons cintrées d’une seule pièce, qui occupent une grande part du village. De petites rues pavées sillonnent ce dernier et mènent au Kastro vénitien (forteresse), noyau initial et cœur du village. Plusieurs églises sont disséminées dans Chora, notamment celles d’Agios Nikolaos, de Kimissi (Assomption), d’Agios Charalambos, de Christos tou Stavrou (Christ de la Croix), d’Agioi Anargyroi et d’Agios Georgios au sommet du Kastro, toutes avec des icônes byzantines ou post-byzantines. Les découvertes de l’ancienne Anafi  peuvent être vues dans la collection archéologique.

Kastelli: Les riches découvertes de l’époque romaine, au cours desquelles l’île s’est épanouie, sont disséminées dans toute la région….

La colline sur laquelle était située l’ancienne ville s’étend sur une altitude de 327 mètres. On peut y voir les ruines de l’Asti, la cité anafienne; la ville a probablement été établie au 8ème siècle avant JC par des colons doriens et a dominé la vie insulaire jusqu’à la fin de l’Antiquité.

Les remparts de la ville, ainsi que les vastes ruines du cimetière de la ville, sont visibles à Kastelli. Le sarcophage situé près de la chapelle historique de Panagia sto Dokari est une découverte particulièrement impressionnante.

Le monastère de Zoodochos Pigi ou Panagia Kalamiotissa est situé au-dessus de l’isthme étroit séparant l’île principale de la péninsule de Kalamos. Monastère de Zoodochou Pigi: Le monastère a fait office de pèlerinage et est bien connu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur d’Anafi…

Il est construit sur l’ancien temple d’Apollo Aeglitis, qui était relié à l’Asti par le pavé Iera Odos (dont on peut encore voir des sections à ce jour). Des parties assez hautes des murs du temple lui-même et de son enceinte ont été préservées et intégrées à l’enceinte du monastère moderne.

Le monastère servait de pèlerinage à l’époque de la domination turque et est bien connu tant à Anafi qu’à l’extérieur. La fête religieuse la plus importante de l’île a lieu du 7 au 8 septembre.

Le Kalamos: marque le respect de tous les visiteurs…

Le haut rocher monolithique, inaccessible par la mer très difficile à atteindre par la terre, constitue un monument naturel unique pour l’île. Il abrite des espèces rares de la flore et possède des caractéristiques géomorphologiques impressionnantes. Le rocher a été habité, au moins à l’époque médiévale, du moins à titre occasionnel, comme refuge contre les nombreux envahisseurs de l’île.

Son plus haut sommet abrite l’ancien monastère de Kalamiotissa, aujourd’hui abandonné. C’est un temple en forme de dôme à une seule pièce avec des caractéristiques architecturales intéressantes, entouré de quelques cellules monastiques et d’un petit réservoir à eau. Son emplacement et la vue exceptionnelle, suscitent un sentiment de respect indescriptible chez tous les visiteurs.

Plages sur Anafi: départ du port pour un tour le long de la côte sud…

Les plages d’Anafi constituent un avantage incomparable pour l’île, compte tenu de leur caractère exotique qui attire les visiteurs qui aiment les paysages lointains. Dans le même temps, le littoral rocheux intéresse particulièrement de nombreuses catégories de visiteurs.

Partant du port pour une excursion le long de la côte sud, Kleisidi, une petite oasis, avec une magnifique plage de sable fin, hébergements sous la forme de chambres à louer et des spécialités locales provenant de ses pittoresques tavernes de poissons. Les arrêts suivants, Katsouni, Flamourou et Mikros Roukounas, sont de petites criques isolées au sable fin et doré et aux eaux transparentes.

Megalos Roukounas est la plage de sable la plus populaire de l’île et un lieu de rencontre privilégié pour les amoureux de la nature en été. C’est assez long (environ 400 mètres) et est la sortie d’une gorge qui forme une petite plaine avec des oliviers et des figuiers de Barbarie. Il y a une taverne et des chambres à louer dans les environs.

La prochaine petite plage est Katalymatsa, connue des vestiges de l’ancien port, que l’on peut voir dispersés dans toute la région.

Megas Potamos est une plage de galets, formée par la gorge éponyme qui forme une vallée profonde entre la colline de Kastelli et la chaîne montagneuse de Chalepa.

Le tour de l’île se termine par la petite baie des Prassies, ancien port de mer du monastère et lieu de débarquement des pèlerins; la baie est entourée par le volume majestueux de Kalamos. Plus loin, Ayioi Anargyroi est une petite plage entourée de falaises abruptes et encadrée par la chapelle de campagne du même nom.

La naviguation autour de la péninsule de Kalamos est une expérience unique pour les voyageurs, car les falaises calcaires s’élèvent imposantes  au-dessus du bateau, à une altitude de plus de 400 mètres. Ce site est un défi particulier pour les varappeurs et les alpinistes, car il s’agit d’un lieu unique pour les sports de montagne et de mer.

En poursuivant la visite côtière au nord-ouest, les visiteurs rencontreront la présence solitaire du minuscule monastère byzantin d’Agios Antonios, au-dessus d’une falaise et très proche de la mer. Viennent ensuite les criques d’Agios Georgios, avec la chapelle éponyme, et de Symiakos, au nord de l’île.

La fin de la tournée à l’ouest et au sud conduit les voyageurs vers les plages de galets reculées de Kalaggathi (sans accès routier), Prassa, Vagia et Kyparissi.

La campagne d’Anafi: De nombreuses chapelles typiques décorent les collines…

La campagne anafienne est caractérisée par des groupes de fermes isolées, les katoikies, qui présentent des éléments morphologiques communs qui les rendent uniques dans la mer Égée. Elles sont situés presque dans toute la campagne anafienne.

Les activités agricoles et d’élevage sont toujours pratiqués sur l’île, généralement dans les zones proches des gorges et des vallées, avec une végétation rare qui les fait ressembler à des oasis dans le paysage nu et aride d’Anafi. Ces régions comprennent Vagia, Lakkoi, Vryssi, Drapano, Kammeni Laggada et Roukounas, où poussent des oliviers, des vignes, des figuiers et des figuiers de Barbarie. L’apiculture est également particulièrement développée dans la campagne anafienne.

De nombreuses chapelles de campagne caractéristiques décorent les collines; Parmi les sites d’importance historique, citons la chapelle de Stavros (XVe siècle) au pied de Vigla, Agios Mamas et Panagia, Dokari près de Kastelli, Agios Ioannis Theologos à Drapano, Panayia ton Vouvon (Notre-Dame du Muet!) en direction de Vryssi. Les vestiges d’une ancienne tour d’observation sont clairement visibles à Pyrgi, au-dessus de la limite sud-ouest de l’île.

Les “katikies” d’Anafi

Chaque «katikia» est une installation agricole complète, avec des structures en rez-de-chaussée adaptées harmonieusement à la nature du terrain. Les «katikies», dont beaucoup ont été déclarés bâtiments protégés, se composent généralement de huit structures distinctes: la maison elle-même, le monospito ou fournospito (four), le four, l’écurie, l’enclos, la grange, l’aire de battage et le xomantra (enclos extérieur). Les fermes d’Anafi, les «katikies», ont toujours été la base de l’économie agricole de l’île. Celles-ci étaient autrefois les résidences permanentes des agriculteurs d’Anafi et le sont encore parfois de nos jours; elles sont dispersées sur  toute l’île.

Villages et colonies sur l’île d’Anafi

Villages et colonies sur l'île d'Anafi

Villages et colonies sur l’île d’Anafi

L’île d’Anafi est très éloignée du rythme rapide du développement moderne, sur les bords des Cyclades, sobre, baignée par  le soleil de la mer Égée et le sel marin, isolée dans sa simplicité.

Les visiteurs tomberont amoureux de ce paysage unique et de la merveilleuse hospitalité offerte par les sympathiques habitants de l’île.

Anafi revendique progressivement sa participation sur le marché du tourisme. Elle est actuellement en mesure d’offrir toutes les prestations nécessaires aux voyageurs qui n’arrivent pas à Anafi en tant que touriste ordinaire, mais qui possèdent généralement toutes les caractéristiques des explorateurs du passé,  explorateurs d’un paysage vierge et insolite, chaque fois, redécouvert  par voie de terre et de mer.

Anafi est située à l’extrémité sud-est du complexe insulaire des Cyclades; l’île la plus proche est Santorin (Thera). Elle est administrativement soumise à la préfecture des Cyclades et à la province de Thera en particulier. Elle a une superficie de 38,4 kilomètres carrés, un périmètre côtier de 32,4 kilomètres et une altitude maximale de 579 mètres (mont Vigla). La distance entre l’île d’Anafi  et le port du Pirée est de 155 milles marins.

Les nouveaux arrivants arriveront au port d’Agios Nikolaos puis se dirigeront vers Chora, la capitale.

Avec une vue imprenable sur la mer de Crète,on peut dire de  Chora qu’elle est la seule ville de l’île, avec son style typique Cycladique et ses caractéristiques propres,  uniques. Toutes les excursions dans la campagne «secrète» et visible de l’île commencent à Chora ou au port:

La plage pittoresque voisine de Kleisidi avec ses quelques maisons dispersées et les plages exotiques de Katsouni, Mikros et Megalos Roukounas, Megas Potamos, Ayioi Anargyroi, Prassies….

Kastelli, une colline avec les ruines d’une ville antique, et Katalymatsa, site de l’ancien port romain…

Le monastère de Zoodochos Pigi (Source vivifiante) ou Panagia tis Kalamiotissas, célèbre pèlerinage anafien et protecteur de l’île…

La péninsule de Kalamos (altitude 459 mètres)

L’histoire et la mythologie de l’île d’Anafi

Anafi est une communauté insulaire grecque des Cyclades. En 2001, elle comptait 273 habitants. Sa superficie terrestre est de 40,370 km². Elle se situe à l’est de l’île de Thera (Santorin). Anafi fait partie de l’unité périphérique de Santorin.

Selon la mythologie, l’île aurait reçu le nom d’Anafi  car elle émergea des profondeurs de la mer après une grosse tempête afin d’offrir un refuge aux Argonautes. D’autres disent que son nom est dû à la non-existence de serpents sur l’île: “An Ofis” (sans serpents).

Malgré sa petite taille, Anafi présente un intérêt à la fois archéologique et mythologique. Au monastère de Panagia Kalamiotisa, il y a des ruines d’un temple construit comme une offrande au dieu Apollon. Des ruines se trouvent également à Kasteli et la plupart des découvertes, telles que les statues, se trouvent maintenant au «Musée archéologique» de  Chora, dans une très petite salle abritant ces découvertes anciennes.

Anafi est vraiment une île pour la randonnée. À travers les anciens chemins et les collines escarpées, vous pourrez aller de l’autre côté de l’île. Les plages les plus populaires sont Klisidi et Roukounas. Une péninsule à l’extrémité orientale de l’île est dominée par un pic monolithique, le mont Kalamos, parmi les plus grands de la Méditerranée, à 584 m. L’église de la Panagia Kalamiotissa, reconstruite en grande partie après le tremblement de terre des années 1950, est perchée au sommet de ce massif. Le trajet aller-retour à Anafi ne peut se faire que par bateau. Les compagnies maritimes, ont ajouté de nouvelles destinations, il faut donc compter environ 19 heures avant d’arriver.

Anafi et Santorin sont les seuls endroits en Europe à climat chaud et désertique selon le système de classification climatique de Köppen.

Louer une voiture ou un véhicule sur l’île d’Anafi

Il y a quelques agences de location sur l’île d’Anafi! Voici les détails:

Rent a Car Moto Manos est situé à Chora sur le parking principal du village. Notre expérience pour rendre vos déplacements et vos tours de l’île aussi confortables et sûrs que possible. Site web: www.rentacarmanos.com

Louer une voiture sur Anafi avec la location de voiture de Margairita: Téléphone: +30 22860 61292 ou +30 6974 218741

Informations utiles sur l’île grecque d’Anafi

Informations utiles sur l'île grecque d'Anafi

Informations utiles sur l’île grecque d’Anafi

Anafi est une très petite île paisible et tranquille des  Cyclades, d’une population de 330 habitants et d’une superficie de 38,4 m2, avec un périmètre côtier de 32,4 kilomètres et d’une altitude maximale de 579 mètres (mont Vigla). La distance entre l’île d’Anafi et le port du Pirée est de 155 milles marins.

Vous arriverez au port d’Agios Nikolaos et vous dirigerez comme la plupart des gens vers la capitale appelée Chora, cette dernière est également le seul village d’Anafi. Les visiteurs d’Anafi tomberont littéralement  amoureux de son paysage unique, de son architecture traditionnelle Cycladique et de la merveilleuse hospitalité des sympathiques habitants de l’île.

Sur le plan touristique, l’ile d’Anafi se développe progressivement. Elle est actuellement en mesure d’offrir tous les prestations nécessaires à ses visiteurs qui ne se présentent pas à Anafi en tant que touristes ordinaires, mais qui possèdent généralement toutes les caractéristiques des explorateurs du passé,  explorateurs d’un paysage vierge et hors du monde, expérience à chaque fois renouvelée par voie de terre ou par voie de mer.

Il y a des excursions d’une journée depuis Anafi vers la belle île de Santorin.

Pour vos transactions: Il n’y a pas de banque sur Anafi. Toutes les transactions nécessaires peuvent être effectuées via un guichet automatique.

Médical: Sur l’île, il n’y a pas de pharmacie. Les médicaments sont distribués par le petit centre de santé avec un livret de santé (vivliario igeias).

map of Anafi

map of Anafi

SE DÉPLACER À ANAFI

Un bus relie Agios Nikolaos à Chora et un bateau peut vous emmener vers les plages environnantes.

COMMENT SE RENDRE À ANAFI

De et vers Le Pirée Anafi est reliée au Pirée par ferry 3 fois par semaine. Les ferries font également escale à: Paros, Naxos, Ios, Sikinos, Folégandros, Théra (Santorin), Kythnos, Serifos, Sifnos et Milos, en fonction de l’itinéraire. Vers et depuis Thera (Santorin) et d’autres îles des Cyclades. Anafi est reliée localement à Santorin presque quotidiennement. La durée du voyage est d’environ 2 heures. L’île est également reliée aux îles suivantes 2 à 4 fois par semaine: Ios, Sikinos, Folégandros, Naxos, Paros, Mykonos, Syros, Kythnos et Kéa. Santorin est régulièrement reliée par avion à Athènes et à plusieurs autres villes européennes.

QUELQUES INFORMATIONS UTILES SUR LES VOYAGES:

Les horaires des ferries changent souvent, je vous conseille donc de réserver votre billet de ferry environ deux semaines à l’avance. Vous pourrez ainsi vous assurer que l’horaire ne sera pas modifié et que vous ne perdrez pas l’achat de votre billet. Si vous voyagez afin de prendre un vol en correspondance, nous vous conseillons de ne partir à la dernière minute, réservez votre billet environ 2 semaines à l’avance et il est préférable de passer une nuit à Athènes afin de ne pas  rater votre vol. Vérifiez toujours les horaires des ferries, comme mentionné précédemment, ils changent assez souvent.

Ne faites pas totalement confiance aux hydroptères ou aux catamarans, car si le vent atteint force 5/6 à l’échelle de Beaufort, ils ne naviguent pas et si vous en dépendez vous risquez de perdre votre vol (par exemple).

Vérifiez toujours la météo quelques jours avant votre voyage. Les ferries continuent à naviguer jusqu’à 9  de Beaufort, tandis que les hydroptères et les catamarans ne naviguent que jusqu’à 5 ou 6 de Beaufort. Essayez de toujours obtenir l’avis de plusieurs agences de voyages différentes sur les informations que vous recherchez, car le personnel des agences de voyages subit des pressions pendant la haute saison et que des erreurs peuvent se produire. Lorsque vous achetez votre billet, veuillez faire attention aux petits caractères au dos du billet ou cliquez ici pour voir les règles et conditions de voyage en ferry. Les enfants de moins de dix ans paient la moitié du prix du billet et les enfants de moins de quatre ans voyagent gratuitement mais devront malgré tout  être munis d’un billet (gratuit).

 

Contacts Utiles de l’île de Anafi

Centre des services municipaux +30 22860 61390
Municipalité d’Anafi: +30 22860 61266
Police: +30 22860 61216
Médecine de garde +30 22860 61215
La Poste +30 22860 61203
Le Bureau de poste +30 22860 61220
Station Service +30 6977008251 +30 6976606718

Opérations bancaires: Anafi ne possède pas d’établissement bancaire. Les opérations se font par le biais d’un guichet automatique.

Sur l’île il n’existe pas pharmacie. Des médicaments sont alloués par le cabinet médical rural au moyen du carnet de santé.

Nous avons essayé de rassembler pour vous le plus d’informations sur l’île de Anafi, nous nous efforcerons de rendre votre séjour inoubliable.

Si vous souhaitez plus de renseignements, n’hésitez pas à prendre contact auprès d’ info@2paros.com

ou en téléphonant aux +30 6934 620 501 / +30 22840 24879 nous nous ferons un plaisir de répondre à vos attentes.

Plages de l’île de Anafi

De par leur caractère hors du commun, qui enchantera l’amateur de paysages sauvages, les plages d’Anafi constituent pour l’île un atout supplémentaire. Tout comme ses côtes rocheuses qui présentent également un attrait exceptionnel pour les visiteurs venus de tous les horizons.

En quittant le port et en longeant la côte vers le sud, la petite «oasis» de Klissidhi offre, outre sa ravissante plage sabloneuse, la possibilité de séjourner chez l’habitant et de goûter aux plats locaux dans ses tavernes de pêcheurs traditionnelles. Les étapes suivantes, Katsouni, Flamourou et Mikros Roukounas, sont des havres de paix tout de sable blond et de flots limpides.

En été, Mégalos Roukounas est la plage de sable fin la plus prisée des amoureux de la nature. Elle est assez étendue (environ 400m.) et un torrent y a son embouchure qui y forme un petit champ planté d’oliviers et de figuiers de Barbarie. On trouvera alentour une taverne et des chambres à louer.

La plage suivante est Katalimatsa, dont la notoriété provient des vestiges du port antique qu’on y retrouve éparpillés.

Mégas Potamos est une plage de galets qui tire son nom du torrent qui creuse une gorge profonde entre les collines du Kastelos et la masse rocheuse du Khalepa.

A sa suite, Aghii Anargirii est une petite plage bordée de rochers escarpés avec, la surplombant, la chapelle dont elle tire son nom.

Avec la petite baie de Prassiès, l’ancien port du monastère où débarquaient les pélerins, le parcours côtier touche à son terme et l’on débouche soudain sur les magnifiques contreforts de Kalamos.

Faire le tour de la presqu’île de Kalamos et contempler ses pentes calcaires qui se dressent, à plus de 350, 400 mètres, tels des géants au dessus de son embarcation constituera pour le touriste une expérience unique. Pour le randonneur, tout comme pour l’alpiniste l’endroit s’avèrera l’occasion rare d’allier le plaisir de la découverte de la nature avec celui de la mer.

En continuant notre périple côtier vers le nord-ouest, nous découvrons presque à l’aplomb de la mer, accroché à la falaise, le petit couvent byzantin d’Aghios Antonios. Puis s’enchaînent les petites criques d’Aghios Georgios avec la chapelle éponyme et de Symiakios au point le plus septentrional de l’île.