VACANCES À AMORGOS

  1. Bienvenue sur l’île d’Amorgos

La belle, petite île d’Amorgos est la plus orientale des îles des Cyclades.

Elle est l’île la plus proche des ‘îles voisines du Dodécanèse. Avec plusieurs îlots voisins, dont le plus large en taille est celui de Nikouria, qui fait partie de la municipalité d’Amorgos, qui a une superficie de 126,346 km², et une population de 1 859 habitants (recensement de 2011/2001 ???). Il y a des liaisons en ferry avec Paros, Naxos, Mykonos, Syros, Donousa, Iraklia,Astypalea et Le Pirée.

L’image religieuse la plus célèbre d’Amorgos est celle du monastère de la Panayia Hozoviotissa, suspendu à la paroi rocheuse à une hauteur de 300 mètres. Les parois rocheuses s’étendent à l’ouest, où vous trouverez de belles plages de sable fin et les deux ports de l’île, Katapola et Aegiali. La capitale pittoresque de l’île d’ Amorgos, connue sous le nom de Chora, a été construite sur une colline au centre de l’île, entourée de moulins à vent, de maisons blanches et de nombreuses vieilles églises, dominées par un imposant château vénitien.

  1. Activités sur Amorgos

Amorgos est une île très calme et paisible, il n’y a pas d’activités bruyantes et aventureuses mais la plupart des touristes semblent préférer les longues randonnées dans les collines et les montagnes, les visites touristiques, la natation, la plongée et les bains de soleil. La plongée se pratique dans les eaux les plus claires du monde, la natation et la plongée en apnée sont donc une fantastique activité. Il y a quelques voitures de location disponibles et nous pourrons également organiser une visite de l’île en minibus, rien que pour vous. Nous avons un petit bateau à moteur pour vous amener dans les petites îles inhabitées pour la journée. Différents types de barbecues et de pique-niques peuvent également être organisés par les agences de voyages de l’île ou via ce site.

Certains touristes aventureux voudront peut-être plonger avec le centre de plongée agréé PADI à Ormos ou escalader les falaises derrière l’hôtel sur les voies d’escalade professionnelles. Pour ces deux activités, l’équipement est fourni par les propriétaires des agences voyages.

Vous pourrez prendre des cours de yoga et de tai-chi sur l’île d’Amorgos. Si vous sentez que vous avez exagéré la marche ou escalade, un massage professionnel peut également être organisé (pour plus d’informations, visitez IRIS Amorgos). Une fois par semaine durant la saison estivale, notre astrophysicien résident organise des cours spéciaux d’astronomie. Ces cours sont très populaires. Si vous souhaitez explorer les montagnes et les collines sans marcher, nous pouvons organiser des visites spéciales à dos d’ânes spécialement pour vous. Pendant les jours chauds et calmes de l’été, vous pourrez embarquer à bord de notre petit bateau local et faire un tour des Petites Cyclades ou passer quelques heures sur l’île de Naxos. Vous pourrez également visiter la ferme biologique de l’hôtel et voir d’ où une grande partie des fournitures du restaurant proviennent.

Eglises de l’île d’Amorgos

Vous découvrirez d’anciennes chapelles situées au milieu de nulle part, qui ont gardées des traces du

5 ème siècle av. J.C., des vestiges vénitiens ainsi que des icônes byzantines. Vous pouvez admirer les tours de guet du 4ème siècle, vous pourrez même aider à trouver les deux tours de guet manquantes. Nous connaissons leur emplacement, mais nous recherchons toujours leurs traces. Ces tours de guet, ainsi que les grottes qui se dressent sur les flancs de la falaise, datent de l’époque où l’île d’ Amorgos était en proie aux pirates.

Si vous savez où regarder, toute l’île d’Amorgos est riche d’ histoire. Bâtiments, chapelles, églises et terres agricoles, en regardant de plus près vous découvrirez les secrets des insulaires datant de plusieurs siècles, dont les nombreuses traditions perdurent jusqu’à aujourd’hui. Les plus intrépides d’entre vous, irons peut-être faire de la plongée en apnée près de la petite île inhabitée de Nikouria, découvrir la ville sous-marine y voir les nombreux pots et jarres antiques. Vous pourrez peut-être même trouver des pièces de monnaie qui existaient là.

Se promener à Amorgos

Si vous voulez vous détendre durant vos vacances, vous pourrez simplement, louer une chambre et passer une semaine près de la mer sans aller nulle part ailleurs, qu’à la plage. Vous pourrez même si vous le souhaitez, visiter tous les recoins de l’île d’Amorgos à travers les 6 principaux sentiers qui relient Aigiali au monastère de Chozoviotissa et Chora, Katapola à Minoa, etc. Cependant, ces randonées sont très longues (Aigiali – Chora c’est environ 4 heures de marche), elles sont donc conseillé aux randonneurs expérimentés, (si vous souhaitez essayer faîtes le, le meilleur moment c’est tôt le matin, plus tard, le soleil sera trop fort à coup sûr). Les randonnées sont balisées pratiquement partout à l’aide de panneaux de bois où figurent les noms de la destination (en grec) et bien sûr, vous aurez besoin de temps.

Bus local sur Amorgos

L’île d’Amorgos n’est pas très grande, mais cela vaut la peine de visiter quelques-uns des nombreux endroits intéressants, sites et plages. Pendant les mois d’été, il y a des bus qui couvrent les endroits principaux de l’île, cependant, vérifier les horaires de bus situés aux arrêts de bus car il n’y a que quelques itinéraires desservis (hors saison, certains des itinéraires ne sont pas du tout desservis).

Les itinéraires principaux sont:

Katapola – Chora – Ayios Pavlos – Aigiali: 10h00, 16h30

Katapola – Chora – Monastère – Plage d’Ayia Anna: 10h00, 13h00 et 16h30

Aigiali – Thoralia: 10h45, 17h30, 21h30

Aigiali – Langada 11h00, 17h40, 21h45

Katapola – Kalotaritissa

Taxis sur Amorgos

Il y a des taxis sur l’île, principalement situés à Katapola, qui vous emmèneront à Aigiali ou à tout autre endroit où vous désirerez vous rendre, voici quelques numéros de téléphone des chauffeurs de taxi sur Amorgos: +30 6937883838, +30 6932103077.

À Tholaria ce numéro était collé sur un tableau à l’arrêt de bus: +30 6973988702 (minuit express)

Nous ne pouvons vous montrer que « la pointe principale de l’iceberg», le reste vous appartient.

Voyager autour de l’île d’Amorgos peut se faire en bus, car les lignes de bus desservent fréquemment

Katapola (le port) à la ville principale d’Amorgos (Chora), au monastère et à la plage Ayia Anna jusqu’au deuxième port d’Amorgos: Aigiali, ainsi que la région de Kato Meria. Les bus peuvent également vous emmener rejoindre les petits bateaux qui rejoignenet les plages du sud. Il existe également des services de taxi ou de location de véhicules si vous préférez vous déplacer sur l’île en privé et à votre propre rythme.

3. Les plus belles plages d’Amorgos

La plage d’Ayia Anna sur Amorgos: Cette plage est située à seulement 3 kilomètres de Chora. La petite chapelle Sainte Anne (Ayia Anna) ainsi que la plage portent le même nom et sont accessibles par un sentier qui commence à gauche du parking principal (elles sont à seulement 5 minutes du parking). Sur le côté droit du parking principal, il y a un autre sentier qui, après l’avoir suivi pendant 400 mètres, mène à une autre plage beaucoup plus petite qui s’appelle également Ayia Anna, cette petite plage est faite de galets et de petits cailloux. Cette plage à l’eau pure et transparente est marquée par deux piles de roche. Pendant la haute saison, dans le parking, il y a un petit bar qui ferme début septembre.

Comme il n’ya pas d’autre bar ou d’endroit où acheter des rafraîchissements dans cette zone, nous vous conseillons d’apporter de l’eau et tout ce dont vous pourriez avoir besoin. Pour ceux qui aiment le trekking ou si vous êtes juste d’humeur pour une agréable marche au soleil, la plage est reliée à Chora par un sentier qui commence derrière le parking situé près de Kato Yetonia et traverse les champs en terrasses avant d’arriver à la mer (1 heure de marche). La vue sur la baie vous laisse sans voix, c’est tout simplement parfait, avec les roches dispersées le long de la côte avec la mer d’un bleu profond. Juste en face de vous se trouve la petite île de Megalo Viokastro, sur votre gauche se trouve Mikro Viokastro. C’est un paysage de carte postale, sur notre gauche, nous pouvons apercevoir le monastère. Le paysage où se situe le monastère est impressionnant, parfaitement placé dans une cavité de la montagne du prophète Élie; c’est une vision frappante et touchante à la fois. La mer, au pied du monastère offre toute la gamme des couleurs du vert au bleu.

Plage Megali Glifada sur Amorgos: une baie abritée au nord d’Amorgos, à une heure de marche du village de Tholaria, la plage est grande et de sable.

Plage Mikri Glifada à Amorgos: petite baie au nord-ouest du village de Tholaria. Une plage fantastique, de sable et galets. On peut la rejoindre en une demi-heure de marche depuis Tholaria, sur un sentier rocheux, utilisé par les habitants pour aller à la pêche. L’incroyable beauté sauvage peut être admirer dans ces magnifiques gorges.

Plage de Levrossos à Amorgos: Il s’agit d’une autre plage de sable et de petits galets près d’Agiali. Suivez les panneaux de signalisation en direction de Tholaria et avant le village, tournez à gauche, comme indiqué par les panneaux. La route qui après la bifurcation amène à un petit parking (assez grand pour environ 10 voitures) n’est pas finie mais praticable par les voitures et les motos. Du petit square commence un sentier d’une minute qui mène à la baie qui s’étend juste en dessous. Les tamaris offrent l’ombre. Officiellement ce n’est pas une plage nudiste, mais il n’est pas rare d’en trouver.

Plage Psilli Ammos à Amorgos: La troisième plage de sable d’Aegiali, accessible à pied ou par le petit bateau qui vous y amènera pendant la saison estivale depuis le port d’Aegiali.

Plage Nikouria à Amorgos: une petite île inhabitée en face de la baie d’Aegiali, célèbre pour sa production de monnaie,à l’antiquité et utilisée plus tard comme refuge pour les lépreux. Aujourd’hui, les visiteurs profitent de ses belles plages de sable fin, avec un bar de plage qui offre raffraichissements et nourritures aux visiteurs. Il y a des traversées régulières durant l’été en petits bateaux. C’est l’endroit idéal pour la plongée et la pêche au poulpe.

Plage Ayios Pavlos à Amorgos: Ayios Pavlos est une zone située au nord d’Amorgos, juste avant Aegiali, avec une plage de galets, juste en face de l’île de Nikouria. C’est un lieu de pêche aux eaux très calmes.

Plage d’Halara à Amorgos: un magnifique lieu de baignade différent des autres, avec des rochers plats et la plage, à une heure de marche du village de Potamos à Aegiali.

Plage Maltezi à Amorgos: Il s’agit d’une plage de sable fin aux eaux transparentes que l’on peut atteindre à pied ou en bateau traditionnel (caïque) de l’embarcadère de Katapola (en face de la pension d’Amorgos). La fréquence des départs est de 30 min pendant la haute saison. Le billet aller simple est à 3 €, 5 € pour le billet aller-retour. Les billets sont vendus à bord. Les amateurs de trekking peuvent atteindre la plage de Maltezi par un sentier qui traverse le village de Xilocheratidi, d’environ 40 min.de marche, parasols et transats à louer sont disponibles sur la plage. Il y a également un bar.

La plage de Ayios Panteleimon: Une plage de sable sur le côté gauche de l’entrée du port de Katapola, accessible principalement par des traversées en bateau durant l’été. La plage porte le nom de la petite église située juste au-dessus.

Katapola sur Amorgos: une plage de sable située juste au milieu du port de Katapola avec des arbres qui procurent de l’ombre à ses visiteurs, une partie de la journée, ainsi que de nombreux restaurants, snack-bars et cafés aux alentours.

Plage Foinikes sur Amorgos: Une plage pittoresque, de sable, à gauche de la sortie du port de Katapola. Accessible par voiture, bateau ou en empruntant le sentier à pied.

Ayioi Saranta: Belle plage de sable, à l’extérieur du port de Katapola, sur le côté gauche.

Perivollos: Plage de sable au sud d’Amorgos, en face de la petite île rocheuse “Petalidi”

Kato Kambos: Un petit golfe pittoresque, avec une plage de sable et de rochers et une petite chapelle au bord de l’eau. On la rejoint en marchant depuis le village de Kolofana.

Mourros: à environ 15 km de Chora. Après le village de Kamari, en direction du sud, à la fourche sur la route, un panneau indiquant la direction vers la plage à gauche. A partir d’ici, 2 kilomètres sur une route raide et à moitié asphaltée qui conduit à un parking de là, un sentier de 400 mètres mène à la spectaculaire plage. Sur cette belle plage de galets, la mer est limpide avec sa taverne du même nom qui vous propose boissons fraîches et délicieux repas à base de poisson, de viande avec une vue à vous couper le souffle.

Plage de Paradissia: À 20 km de Chora. Après avoir passé le carrefour vers la plage de Kalotiratissa, 2 km plus loin le village de Kalofana, la route se termine à l’église Ayia Paraskevi. De là, un sentier raide d’environ 500 mètres de long vous amène sur une petite plage de galets et de rochers … un paradis. La distance est couverte par un service de bus régulier (jusqu’à l’église). Le 26 juillet à l’église d’Ayia Paraskevi, les croyants et les pèlerins participent à une importante célébration religieuse qui honore le saint. Pendant la célébration, le Patatato est offert, plat traditionnel à base d’agneau cuit avec des patates.

Plage d’Ammoudi: Une petite plage près d’Arkesini, au sud d’Amorgos.

Kalotaritissa: trouve à 23 km de Chora. La route menant à la plage serpente le long de rochers et d’une mer cristalline, offrant vues enchanteresse. La baie, de sable doré et d’eau transparente, se dévoile devant nous. Cette région regorge de poissons, de sorte que nous pouvons trouver ces bateaux de pêche typiques colorés (caïques). La plage est en partie équipée de transats et de parasols à louer

(6 € en septembre). Il y a aussi un bar sur la plage, nommé Kanteen, où en plus des sandwichs vous pourrez également déguster quelques mezedes traditionnels grecs.

Gramvoussa: Derrière la baie de Kalotiratissa, on trouve la petite île de Gramvoussa où se trouve une belle plage de sable, des galets et une eau cristalline. Cette plage peut être atteinte du port de Katapola ou de la plage de Kalotiratissa en utilisant le service «taxi de la plage».

4. Visiter Amorgos

Le site antique de Minoa: Le site antique de Minoa est situé sur la colline de Moundoulia, juste au-dessus de Katapola, le port principal d’ Amorgos, c’était l’un des centres les plus importants et les plus intéressants de l’activité humaine et de la vie sur l’île d’ Amorgos à travers les temps historiques et préhistoriques.

Selon les recherches archéologiques et les importantes découvertes résultant des fouilles, il semble que la région autour de la ville, Minoa, est été habitée durant la période du néolithique.

Le mur de défense de la période géométrique avec ses extensions et ses bastions qui entouraient l’Acropole peut encore être pratiqué.

La construction du 4ème siècle avant J.C du gymnase domine le site archéologique. Les fondements d’un vieux sanctuaire de la période géométrique ont été conservés au sommet de l’Acropole. Le temple hellénistique tout à gauche, entouré de petits bâtiments de culte est impressionnant avec le corps d’une statue se tenant seul au milieu.

Un bâtiment caractéristique sur le côté sud du site du gymnase sont les toilettes qui ont été préservées presque intactes avec leur conduits taillés dans la roche. Il existe un temple hellénistique, délimité par des autels de culte moins importants. Là est également érigé une imposante statue au milieu de la zone, de même que les toilettes, au sud du gymnase.

Le château vénitien – Chora, la capitale d’Amorgos, est une petite ville cachée derrière les montagnes, à sa limite sud-est, la colline est recouverte d’anciens moulins à vent. Le rocher du “Kastro” surgit du village en tant que gardien de Chora, depuis l’occupation vénitienne. Le rocher d’ une hauteur de 64 mètres, l’église de Kera Leousa (notre Dame de la miséricorde)de plus quinze siècles d’existence la plus ancienne de Chora. Un étroit escalier en pierre à même la roche, mène à la petite église Saint-Georges où se trouve l’entrée de la forteresse avec sa porte basse préservée. A la base du rocher, s’étendent les vieux bâtiments de pierre ainsi que quarante églises à l’architecture très intéressante.

Kato Lakkos – est une citerne médiévale qui fournissait en eau la population et dont l’utilisation initiale correspond aux premières habitations organisée de Chora au début de l’ère byzantine.

Theologos – Un très important monastère du début de l’époque byzantine, à une heure et demie de marche du village de Lagada à Aegialis. Il est construit sur le site d’un ancien temple dans un environnement naturel unique. Deux fois par an (les 8 mai et 26 septembre), il y a d’authentiques fêtes traditionnelles à Theologos. Plus haut, le chemin mène entre les failles et le long de précipices impresssionnants, à l’église Stavros, un autre lieu marquant aux limites de la réalité.

Ayios Georgios Valsamitis – Un magnifique monastère situé à droite sur la route reliant Chora à Kato

Meria, entouré d’une végétation dense. Ici, la source, avec sa longue histoire et son folklore coule encore . Dans les temps anciens, la source arrosait de vastes jardins. Jusqu’en 1700, les délicieux raisins juteux de Valsamitis étaient célèbres. Valsamitis, pendant l’année d’occupation turque était bien connu dans le monde nautique pour les qualités prophétiques de sa source.

Ayia Triada – La petite église Ayia Triada (Sainte Trinité), suspendue à un rebord sous un surplomb, rappelle la position et l’apparence d’Hozoviotissa. Elle a été construite pendant les années d’invasion des pirates, et servait de cachette occasionnelle à la population d’Aegiali. Elle est à seulement 5 minutes à pied du village de Lagada et surplombe toute la région de Tholaria, Lagada, et la vallée d’Aegiali avec le port. 50 jours après la Pâque grecque, il y a un festival de printemps organisé chaque année.

Ancien autel – De “Stroumbo”, le village aux “12 maisons et 13 fours”, construit sur les rochers au-dessus du ravin, il offre une vue sur la petite chapelle du prophète Élie, construite sur le bord d’une falaise abrupte s’élevant du fond du ravin. Cet endroit accidenté est un site du début de la période du Cycladique et à quelques mètres de la chapelle, il reste les vestiges d’un ancien site sacrificiel. taillé à même la roche. Les randonneurs peuvent profiter d’une vue magnifique sur la vaste baie d’Aegiali, l’île de Nikouria, Lagada et Tholaria au loin sur un fond enchanteur.

La tour hellénistique (Pyrgos) – À Arkesini, au sud d’Amorgos, on peut voir le monument antique le plus important. Malgré que, la tour soit à moitié en ruines, elle domine toujours la plaine qui se dresse à côté de l’église du même nom. Bâtie au 4ème siècle av. J.C., avec de large blocs aux quatres angles, elle protégeait la population rurale et les vastes étendues fertiles de la région, elle possédait de toutes petites fenêtres, une citerne à eau ainsi qu’un système de plomberie.

Le musée archéologique d’Amorgos – La tour de Gabras est située dans le centre de Chora. C’est un bâtiment à l’ architecture vénitienne datant du 16ème siècle. Aujourd’hui, cette tour fait office de musée. Les résultats des fouilles archéologiques effectuées autour des villes d’Aigiali, d’Arsekini et de Minoa sont hébergées ici, sculptures, statues, bas-reliefs, poteries etc… Remontant à la période archaïque, au VIe siècle av. J.-C., jusqu’à l’époque romaine, 2ème siècle ap.

Le musée ecclésiastique d’Amorgos: La collection heritée du monastère de la Vierge Marie de

Hosoviotissas contient de merveilleux exemples d’art ecclésiastique byzantin. Elle rassemble des icônes, des objets ayant servis aux liturgies, des vêtements, des croix de bois, des évangiles, des coupes de communion ainsi que de nombreux objets de la vie quotidienne. Il y a aussi la célèbre collection de manuscrit, numérotés par centaines, datant du 10ème au 18ème siècle.

Vigla: En face du village de Tholaria., sur la crête de la colline de Vigla, surplombant la petite baie de Mikri Glyfada., était l’acropole de l’antique Aegiali. La plus grande sculpture de la période Cycladique a été trouvée dans cette région.

Villages et sites d’Amorgos

Chora, la capitale d’Amorgos, est un village de montagne médiéval perché à 400 mètres au-dessus de la mer et entouré de moulins à vent. Chora est dominée par un château vénitien du XIIIe siècle, bâti sur un rocher l’église de Kera Leousa (Dame de la miséricorde)dantant de plus de quinze siècles . Se promener à Chora, c’est comme marcher dans le rêve du village grec parfait avec ses des ruelles étroites et sinueuses, ses maisons blanchies à la chaux, ses charmantes placettes et de nombreuses belles églises. Vous y trouverez également des tavernes agréables et accueillantes, de cafés et de boutiques. Le village est proche du monastère de Hozoviotissa et de la plage d’

Ayia Anna avec ses eaux claires.

Katapola est le port principal d’Amorgos, cette belle région est divisée en trois localités nommées Katapola, Rahidi et Xilokeratidi. Le long du front de mer, il est bordé de cafés, de tavernes et d’amarres pour les bateaux de pêche et les voiliers en visite. Au milieu de la baie, vous trouverez une petite plage de sable fin, vous pourrez également marcher ou prendre le bateau pour vous rendre sur les autres

belles plages de la région. Sur la colline au-dessus de Katapola, les fouilles de l’ancienne ville de Minoa sont d’un grand intérêt et dans le petit hameau de Rahidi, vous trouverez l’église d’Agios Georgios. Xilokeratidi en face du port est la partie la plus pittoresque de la baie avec ses jolies ruelles et ses tavernes traditionnelles.

Langada est située dans la partie nord d’Amorgos et est l’un des trois villages pittoresques à flanc de colline de la baie d’Aegiali. Entouré de montagnes et de beaux sentiers de promenade pleins d’herbes et de fleurs. Langada est un authentique village grec avec des ruelles étroites, des maisons traditionnelles blanchies à la chaux et de petites églises. Les coutumes traditionnelles existent dans la vie de tous les jours et vous aurez l’occasion de prendre part à la vie quotidienne grecque.

Tholaria est un village de montagne pittoresque composé de ruelles étroites et de maisons traditionnelles blanchies à la chaux. Entouré par montagnes et avec de beaux sentiers de promenade recouverts d’herbes et de fleurs. Ici, vous aurez une occasion unique de prendre part à la vie du village grec. Les habitants vivent encore principalement des métiers traditionnels et ils sont réputés pour leur hospitalité. Juste à l’extérieur du village, c’est Vigla, l’acropole de l’ancienne ville d’Aegiali. Le village a plusieurs cafés et tavernes qui servent des plats à base de produits locaux dans une atmosphère très agréable et conviviale. Tholaria par exemple, est connu pour avoir la meilleure production de fava (lentilles) de l’ensemble de la Grèce grâce à son sol.

5. L’histoire et la mythologie d’Amorgos

L’île d’Amorgos était située en face d’anciennes villes côtières Ioniennes telles que Milet, Ephèse, et Alikarnassos, c’est donc, l’une des premières îles des Cyclades par laquelle les Ioniens passaient avant d’atteindre le continent Grec.

L’existence de trois villes indépendantes avec une constitution autonome et la même monnaie qui sont encore conservées, la taille et l’art des murs de la cité d’ Arkesinis, les anciennes tours dont les squelettes sont aujourd’hui érigés sur l’île, les anciennes tombes, les outils de pierre, les inscriptions, les vases et autres antiquités sont une preuve puissante de la prospérité de la culture d’Amorgos dans l’Antiquité.

Amorgos a déjà été appelée sous les noms d’Yperia, Patagy ou Platagy, Pagali, Psychia et Karkisia. Une partie de l’île s’appellait Aspis, où se trouvait un sanctuaire dédié à la déesse Aphrodite. Et du fait de son nom ancien minoen , on suppose qu’Amorgos était une colonie Crétoise. En outre, selon Suidas et les inscriptions, l’île fût habitée par les Samians (personnes originaires de l’île de Samos) dirigés par Simmia. Avec le temps le nom d’ Amorgos fût changé en Amolgon, Amourgon, Amorgian et Amourgian. À partir du Ve siècle, l’évêque Théodore trouve le nom Amoulgos et lors d’une réunion à Constantinople signe sous le nom de Théodore évêque de Paros, Sifnos, et Amoulgion. Skylax (circumnavigation des Cyclades) l’appelle Tripoli. Les noms de trois villes que donne Stephen est Arkesini Byzantium, ancien Minoen, ou Melanie Aigiali qui, selon les traces, serait le plus précis. Les trois villes sont situées sur la côte est de l’île car il y a des bras de mer et ports naturels susceptibles de fournir des emplacements appropriés pour l’établissement et l’entretien de villes et de forts côtiers.

La supposée Aigiali se trouvait sur la côte nord-est près des lieux actuels et de Tholaria Stroumvos et continue d’exister jusqu’à aujourd’hui. L’ancienne ville minoenne du côté nord, proche de l’actuelle Katapola et Arkesini, près de l’actuel Château.

Les fouilles et les découvertes, notamment dans les cimetières, ont montré qu’Amorgos à l’époque préhistorique était particulièrement puissante au cours de la première période de la culture Cycladique (3200 à 2000 av. J.C.).

L’ancienne ville minoenne pourrait être considérée comme une colonie Crétoise, mais si le nom est en grec ancien, Minoen, représente des villes qui ont été fondées au cours de périodes ultérieures, dans des régions qui se rattachent au développement du pouvoir crétois. Les trois villes étaient des colonies de Samos, mais probablement une ancienne colonie samienne minoenne, la colonie Aigiali Milision et Arkesini de Naxion. Ces trois villes ont prospéré dans les temps anciens et disposaient d’un grand pouvoir commercial et naval.

Constituant des états communs jusqu’à la deuxième moitié du IVe siècle av. J.-C., c’est alors que les listes budgétaires de la première Alliance Athénienne à Délos, les habitants de toutes les villes sont alors appelés sous le nom d’Amorgos.

En 322 avant J.C, la bataille navale d’Amorgos, fût la dernière guerre Lamian entre les Athéniens et les Macédoniens d’Alexandre le Grand Généraux Antipatro, Leonnato et Kratero. Athènes perdit à jamais sa souveraineté navale.

Puis, Amorgos est devenue célèbre pour la fabrication de ses robes appelées Amorgeia ou Amorgina ou Amorgides qui était très transparentes d’une couleur rouge particulière, laissant le corps presque nu. Dans “Les tuniques et Lysistrata” d’Aristophane, Lysistrata encourage les femmes à porter ces tuniques pour provoquer l’amour des hommes.

Ces robes étaient faites dans un lin de très haute qualité provenant du lichen Roccela tinctoria, qui poussait abondamment sur l’île et qui fût utilisé par l’industrie Anglaise jusqu’au début du 20ème siècle.

Amorgos est la maison du poète Simonidi Iamvopoiou, qui était le plus grand poête lyrique grec antique.

Aux temps historiques, l’île était sous l’hégémonie des Romains qui payaient un taxe annuelle. À l’époque romaine, Amorgos étaient un lieu d’exil.

Au cours de la période byzantine, Amorgos ne s’épanouit pas et rejoignit administrativement la province de Nison qui était la capitale de Rhodes, et l’église elle était connectée aux îles de Paros et Sifnos. Diverses parcelles devinrent vénitiennes, elle fût la première île occupée par Andreas Ieremia et Giza en 1207. Plus tard vint Marco Sanudo et passa dans les mains de l’empereur de Nicaea John Batatzi jusqu’en 1269, date à laquelle l’île fut rendue à Giza Ieremia, qui réorganisa la défense d’Amorgos lors de la construction du château vénitien dont les ruines subsistent encore aujourd’hui et augmenté la colonisation de l’île déserte. Après la mort de celui-ci et de son successeur, l’île fut occupée par le duc de Naxos William D Sanudo et attaché au Duché de l’Égée (1309). L’occupation de l’île était par Amiral Domeniko Skiadas sous le commandement de William D Sanudo, dont le blason (un lion tenant un drapeau) est au monastère de Xozoviotisas.

Cependant, malgré la stabilité de la souveraineté de la maison Grimanis sur la moitié de l’île, la souveraineté de la maison de Giza a connu des oscillations.

La participation de Zannaki de A. Giza dans la révolte de la colonie vénitienne de Crète contre Venise (1363) a provoqué l’intervention des Vénitiens a occupé la flotte, Amorgos. Venise détenait la souveraineté d’ 1/4 de l’île et donna l’autre une quatrième condition dans la famille Giza, alors que la région était dominé par la famille Grimanis.

Pendant ce temps, l’île a beaucoup souffert des pirates, de sorte que les Amorginotes fuyant leur patrie se sont réfugiés en Crète.

Plus tard, Jean Kouirini, seigneur d’Astypalaia, devint propriétaire d’une partie de l’île appartenant à Venise et de la maison de Giza, et en 1446 a acheté une grande partie de la famille Grimanis et est finalement devenu le chef de l’île entière. Les raids incessants des Turcs et de Katalanon ont dévasté toute l’île, qui a finalement été conquise par l’Amiral Turc Xairentin Barvarosa (1537) conformément aux termes de Traité franco-turc pour l’expulsion des Vénitiens à l’Est. Le traité Vénéto-Turc (1540) rend la souveraineté turque sur toute l’île puisque Astypaléa ne peut maintenir sa prétention à Amorgos.

Après avoir placé sur l’île la souveraineté turque, la plupart des habitants d’Amorgos, se sont enfuis en Crète. En 1550, les Turcs ont donné l’exploitation économique d’Amorgos à John Diakos pour 3000 piastres.

L’année suivante, les habitants ont cherché et réussi à constituer leur propre collecte de revenus de l’île et les Turcs payaient le montant annuel de 3 200 piastres. Les conditions de sécurité relatives qui ont prévalues ont eu pour effet la réunification de l’île en 1580, et à la fin du 17ème siècle la population d’Amorgos atteignit ses 1500 habitants.

L’île a accueilli de nombreux réfugiés grec de l’Epire, dont l’apogée sera atteinte en 1824, il y aura alors un problème de surpeuplement. En 1822, le gouvernement envoya le Général Metaxas superviser l’ organisation des démarches administratives et fiscales de l’île.

Pendant la dictature du Général Metaxas, l’île était un lieu d’exil pour les opposants politiques au régime.

6. Louer une voiture sur Amorgos

La meilleure solution, pour profiter de l’île est de louer une voiture ou un vélo et de visiter chaque recoin facilement, sans l’angoisse des liaisons et horaires de bus et à votre rythme. Il y a de grandes plages que vous pouvez visiter uniquement en voiture. Beaucoup de gens aiment les quads. Il n’y a pas beaucoup de routes à Amorgos et il y a toujours des panneaux au carrefour pour savoir où vous allez, les sites historiques sont mentionnés sur des panneaux spéciaux bruns.

Voici quelques agences de location recommandées sur Amorgos!

Tomaso Rent a Car, Adresse: Port de Katapola, Amorgos, Téléphone: +30 2285 071000, Site Web

FM Rent a Car Amorgos, Katapola, Tél: +30 2285 071048, Site Web

Location de voitures et de vélos à Evdokia, Tel: +30 2285 073050, Site Web

Arrêt de bus à Amorgos: +30 22850 71514 / +30 22850 73003 / +30 22850 71253

Station de taxi sur Amorgos: +30 22850 71255 / +30 22850 73003 / +30 22850 73266

7. Informations utiles sur l’île d’Amorgos

Amorgos est la plus orientale des îles des Cyclades et la plus proche des ‘îles voisines du Dodécanèse. Avec plusieurs îlots voisins, dont le plus large en taille est celui de Nikouria, qui fait partie de la municipalité d’Amorgos, elle une superficie de 126,346 km², et une population de 1 859 habitants (recensement de 2001). Il y a des liaisons en ferry avec Paros, Naxos, Mykonos, Syros, Donousa, Iraklia,Astypalea et Le Pirée.

L’icône religieuse la plus célèbre d’Amorgos est celle du monastère de la Panayia Hozoviotissa, suspendue à à la paroi rocheuse à une hauteur de 300 mètres. Les parois rocheuses s’étendent à l’ouest, où vous trouverez de belles plages de sable fin et les deux ports de l’île, Katapola et Aegiali. La capitale pittoresque de l’île d’ Amorgos, connue sous le nom de Chora, a été construite sur une colline au centre de l’île, entourée de moulins à vent, es maisons blanches et de nombreuses vieilles églises, dominées par l’imposant château.

La géographie d’Amorgos: en raison de la position d’Amorgos face aux anciennes plages de villes ioniennes, telles que Militos, Alikarnassos et Ephesos, étaiet l’un des premiers endroits des Cyclades où les Ioniens passait avant d’atteindre le continent grec. L’existence de trois villes indépendantes, préservées à ce jour, avec une constitution autonome et la même monnaie, la taille et le travail artistique des remparts entourant la ville d’Arkesini, les anciennes tours dont les vestiges sont éparpillés sur toute l’île, les tombeaux antiques, les outils de pierre, les inscriptions, les vases

et autres antiquités sont toutes des preuves convaincantes de la taille de la civilisation antique d’Amorgos.

Amorgos est également connue sous les noms d’Yperia, Patagy, ou Platagy, Pagali, Psichia et Karkisia. Une partie de l’île s’appelle Aspis, où l’ancien temple de la déesse Aphrodite se dressait. En raison du nom Minoa, nous soupçonnons Amorgos d’avoir été colonisée par les Crétois à l’Antiquité, mais il n’y a pas de vestiges archéologiques soutenant cette thèse. Vers 630 avant notre ère, le poète Semonides dirigea la fondation d’une colonie samienne à Amorgos. Au fil du temps, le nom de l’île changea en Amolgon, Amourgon, Amorgian et Amourgian. Après le 5ème siècle, on peut aussi trouver

le nom Amoulgos de l’évêque Théodore qui a signé un synode à Constantinople, en tant que Théodore, évêque de Parion, Sifnion et Amoulgion. Skilax le mentionne comme Tripoli (la circumnavigation des Cyclades). Il était connu comme “Yamurgi” pendant la domination ottomane entre les années 1566-1829. Un séisme très puissant (7,5 sur l’échelle de Richter) le 9 juillet 1953 a fait 53 morts.

NUMÉROS DE TÉLÉPHONES UTILES SUR LES AMORGOS

Poste de police principal sur Amorgos +30 22850 71210

Police du port à Amorgos +30 22850 71259

Hôpital / Centre de santé d’Amorgos +30 22850 71805 / +30 22850 71207

Service des incendies sur Amorgos +30 199

Office du tourisme sur Amorgos +30 22850 74100

Ambulances sur Amorgos + 30 22850 71207

Police du tourisme sur Amorgos +30 22850 74100

Station de taxis sur Amorgos +30 22850 71255 / +30 22850 73003 / +30 22850 73266

Station des bus à Amorgos +30 22850 71514 / +30 22850 73003 / +30 22850 71253

Bateaux taxis à Amorgos +30 69 74 01 80 65

Pharmacie sur Amorgos +30 22850 71400

Municipalité d’Amorgos +30 22853 60200

Bureau de poste sur Amorgos +30 22850 71250